Soprema vise l’usine 100% électricité renouvelable (diaporama)

Soprema vise l’usine 100% électricité renouvelable (diaporama)

Visitez en images une usine qui veut atteindre 100% électricité renouvelable dès 2017.

Les principaux outils pour y parvenir : deux éoliennes, des panneaux photovoltaïques en toiture, et deux réservoirs d’eau servant à refroidir le procédé : la citerne incendie et un réservoir de refroidissement.

Pour sa 28ème usine à Hof en Allemagne, le fabricant de produits d’étanchéité, de couverture et d’isolation Soprema vise un objectif de 100% d’électricité renouvelable. Elle pense y parvenir dès 2017.

Retrouvez des articles beaucoup plus détaillés sur cette usine et les techniques utilisées dans Energie Plus n°155 et dans Bâti-Isolation.

Pour sa 28ème usine à Hof en Allemagne, le fabricant de produits d'étanchéité, de couverture et d'isolation Soprema vise dès 2017 un objectif de 100% d'électricité renouvelable.
Soprema utilise pour atteindre 100% d'énergie renouvelable des éoliennes, des panneaux photovoltaïques et un stockage d'eau, qui lui fournira de l'énergie thermique.
L'eau de la réserve incendie sert au refroidissement du procédé. L'eau est elle-même refroidie par les sources d'énergie renouvelable (éolien, photovoltaïque).
L'usine produit des membranes d'étanchéité bitumineuses, qui sont utilisées pour couvrir les toitures terrasses, notamment les toitures végétalisées.
Les principales étapes du procédé de fabrication des membranes d'étanchéité : l'armature (il en existe une douzaine de types: polyéthylène, polypropylène, aluminium...) est déroulée...
... (procédé suite) l'armature est ensuite imprégnée par le bitume chaud - mais cette étape ne peut être montrée pour des raisons de secret industriel. Elle est recouverte d'une couche de finition (sable, ardoise...) puis découpée en rouleaux d'une longueur définie, avant emballage
Pendant les périodes de fermeture de l'usine ou en cas de pic de production d'électricité renouvelable, les électrons produits par les éoliennes et les panneaux PV sont utilisés pour refroidir l'eau de la réserve incendie.
Ainsi, toute l'électricité renouvelable est soit autoconsommée immédiatement (refroidissement, ventilation, filtration de l'air), soit stockée sous la forme d'énergie thermique dans la citerne incendie.
L'autonomie électrique ne pourra toutefois être atteinte que lorsque le site aura ouvert sa seconde unité de production, en 2017. Le site actuel fait aussi de la découpe d'isolants ; la nouvelle usine qui ouvrira en 2017 produira des isolants en polyuréthane.
Au final, cette usine qui semble particulièrement exemplaire bénéficie d'un emplacement propice : éoliennes à proximité, site bien venté... Une situation qu'il ne sera pas forcément possible de reproduire ailleurs.
Et pour vous prouver que votre reporter n'a pas peur d'aller chercher l'info pour vous, montons dans ce coucou...
Le résultat de cette première expérience de photo aérienne... la technique pèche encore un peu, et on voit autant l'aile de l'avion que l'usine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *