Verre et géothermie pour battre un record

Verre et géothermie pour battre un record

Issy-les-Moulineaux abrite le bâtiment de bureaux détenant le meilleur score européen actuel pour la certification Breeam international, en phase conception et hors Royaume-Uni, avec un score « Outstanding » de 92,07 %. Une prouesse réussie grâce notamment à une enveloppe performante et à une approche innovante de la production de chaud et de froid par géothermie.

Un article publié en intégralité dans le journal Bâti-Isolation n°18. Ici n’apparaissent que des extraits.

 
Zenora1

Le détenteur actuel du record pour la certification Breeam international est l’immeuble Noda, qui appartient à l’ensemble Zenora. Il a un jumeau, Vega, qui a quant à lui obtenu un score de 86,10 %. Développé par les promoteurs BNP Paribas Immobilier et Poste Immo, le programme Zenora représente 48 509 m2 de surface HON.
Chacun des deux immeubles est un bâtiment indépendant, de sept niveaux sur rez-de-chaussée, constitué de deux ailes parallèles orientées vers la Seine. Ce sont donc quatre volumes qui se côtoient. L’enveloppe des bâtiments est entièrement vitrée. Pas moins de 12 typologies de façades différentes ont été utilisées. Sur l’ensemble des façades, la structure béton horizontale et verticale est recouverte d’un isolant en laine de roche (Isofaçade 35 d’Isover) de 16 cm d’épaisseur, puis de panneaux blancs vitrés opaques. Hormis cet élément qui se retrouve partout, chaque façade a reçu un traitement singulier selon son orientation.

Zenora2

Sérigraphie décorative

En orientation Nord-Ouest (face à la Seine, faiblement ensoleillée), la façade est composée de vitres transparentes, simple peau, et de forme rectangulaire classique.
En exposition Sud-Ouest et Nord-Est, l’architecte a souhaité apporter du jeu dans la surface plane du verre en créant des fenêtres de forme triangulaire. (…) Côté Nord-Est, sur le bâtiment Noda, s’ajoute une autre particularité : un grand mur végétalisé « qui ne joue pas de rôle pour la régulation  thermique du bâtiment », précise Romain Stieltjes. Les bacs de végétaux sont fixés sur un isolant en laine de roche.
Enfin, le long de la façade Sud-Est, les vitres sont transparentes mais elles sont protégées des apports thermiques par des brise-soleil extérieurs fixes en verre, sérigraphiés à 90%. (…) « Le traitement de l’enveloppe est très performant et optimisé pour chaque façade », résume Stéphane Desjobert, directeur central à la promotion de BNP Paribas Immobilier.

Zenora – La façade végétalisée en cours de mise en oeuvre

Sept puits géothermiques

Afin d’atteindre les performances visées par les promoteurs, la seule efficacité des façades ne suffisait cependant pas. L’une des principales originalités du projet est son utilisation des calories et/ou frigories la nappe phréatique pour chauffer et refroidir le bâtiment.  (…)
Des panneaux solaires thermiques ont aussi été installés en toiture afin de produire une partie de l’eau chaude sanitaire des espaces de restauration : 87 m² sur l’immeuble Vega et 94% sur l’immeuble Noda, couvrant 50 % des besoins annuels de chaque restaurant.

 
Zenora4

Régulations

Le terminal de chauffage et de climatisation, de son côté, est un plafond rayonnant. (…) La température peut être régulée de plusieurs manières. Tout d’abord automatiquement grâce à la GTB, qui définit des heures de fonctionnement et des températures de consigne ; mais aussi en fonction de l’occupation. Dans les salles de réunion, la production de froid est ainsi augmentée lorsque des capteurs de CO2 détectent la présence de plusieurs personnes. Enfin, l’utilisateur peut changer manuellement la température de consigne, dans la limite de +/-2°C.
La régulation de l’éclairage est de même type : centralisée, en fonction de l’occupation et de la luminosité extérieure, et selon les désirs de l’occupant.

Outre la certification Breeam, l’immeuble a reçu une certification HQE Bâtiments tertiaires (2008) de niveau exceptionnel et une certification Isseo +. Il a obtenu le label BBC Effinergie 2005. La consommation d’énergie primaire RT 2005 est de 72,10 kWhep/m² sur Noda, ce qui vaut un Gain Cep/Cepréf de 57,96% , et de 82,69 kWhep/m² sur Vega, ce qui vaut un Gain Cep/Cepréf de 57,35%.

Fiche technique

  • Maîtres d’ouvrage : BNP Paribas Immobilier, Poste Immo
  • Architecte : Jean-Paul Viguier et Associés
  • Cotraitants : Structure IDF, Barbanel, DAL, Arcora, ALTO ingénierie, AVLS, CFI
  • Superficie : 47000 m2 SHON
  • Coût des travaux : 125 M€ HT
  • Dates du chantier : mars 2012 – novembre 2014

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *